Saint-Denis : des pistes d’actions face aux risques d’incendie

Le conseil citoyen du centre-ville de Saint-Denis a lancé avec le soutien d’Appuii une étude sur la prévention des risques d’incendie (voir ICI). Cette étude arrive bientôt à son terme et une réunion de restitution sera organisée pour en présenter les résultats. Pour que le « plus jamais ça » soit une réalité, le conseil citoyen appelle les habitants, les associations et surtout les pouvoirs publics à s’emparer des conclusions de l’étude.

« Étude contre les risques d’incendie dans le centre ville de Saint-Denis.

Depuis un an à peu près le cabinet d’étude Gers Sociologie fait une étude concernant les risques d’incendie dans l’habitat ancien du centre ville de Saint-Denis et sur les éventuelles réponses à apporter pour y faire face. Cette étude a été commandée par le Conseil Citoyen du centre ville et elle arrive bientôt à son terme.

En 2016, sur plusieurs mois, il y a eu une succession d’incendies qui se sont déroulés dans ce vieux centre ville, qui s’est traduit à chaque fois par des dizaines de personnes qui se sont trouvées brutalement à la rue, avec parfois des blessés et des morts. La réaction générale des habitants, des associations, des pouvoirs publics a été de dire « plus jamais ça ».

Depuis il est vrai on n’a pas connu de séries d’incendies au même rythme. Mais le risque n’a pas disparu ; tout le monde sait que les incendies sont une menace permanente qui existe sur l’habitat ancien et les habitants qui y vivent.

La même année les Conseils Citoyens, prévus par la loi Lamy, ont été mis en place sur la ville, particulièrement sur les quartiers concernés par une rénovation urbaine. Le conseil citoyen du centre ville s’est donc trouvé confronté directement à cette situation dramatique et il ne pouvait pas ne pas réagir.

Les conseils citoyens ont la possibilité de financer une expertise indépendante, sur un sujet de leur choix. Ce financement est prévu dans le cadre de la rénovation urbaine. Le conseil citoyen du centre ville a décidé d’utiliser cette possibilité pour tenter de trouver une réponse au risque d’incendies que connait le quartier, pour que le « plus jamais ça » soit une réalité.

Quel bilan des incendies passés ? Quelles leçons tirer de ces drames qui permettent de dire qu’ils ne se reproduiront plus ? Que disent les habitants qui les ont subis ? Que disent les voisins ? Les associations ? Les institutions (Pompiers, municipalité, préfecture) ? Y a-t-il des immeubles anciens plus dangereux que d’autres ? Est-il possible d’identifier des immeubles à hauts risques ? Quelles informations à donner aux habitants pour qu’ils aient conscience de leur situation ? Y a-t-il des dispositifs à mettre en place pour que les habitants de ces immeubles puissent faire face efficacement à un incendie ?

Voilà une série de questions qui font l’objet de l’étude engagée par le Conseil Citoyen du centre ville.

Celle-ci arrive à terme dans les jours à venir. Elle va faire l’objet d’une restitution publique dans les mois à venir. Mais l’étude ne fait pas tout. Elle permet seulement d’appréhender tous les aspects d’un drame provoqué par un incendie dans l’habitat ancien du centre ville. Elle ouvre des pistes, des possibilités d’action. Mais il doit être clair que si les habitants, les associations et surtout les pouvoirs publics ne s’emparent pas de ses conclusions, elle n’aura servi à rien. Tel est aujourd’hui l’enjeu des discussions, de la réunion publique de restitution à venir. »

Le 19 septembre 2018

Conseil citoyen centre-ville de Saint-Denis

Publicités