« À Nous la ville ! » : Retour sur une semaine d’actions à Lille

Du 26 Mars au 1er Avril avait lieu une semaine d’actions et d’échanges organisée par l’Atelier Populaire d’Urbanisme de Fives (Lille). Des débats, des cantines, des concerts, des projections, une manif, une conférence gesticulée… Le programme était riche et APPUII s’est rendu sur place le samedi et dimanche pour participer à ces mobilisations.

À nous la ville

À l’occasion des 50 ans du droit à la ville de Lefebvre, de la fin de la trêve hivernale et à l’heure de projets de rénovation urbaine contestés sur l’agglomération lilloise, il était temps pour les associations locales et tous celles et ceux intéressé-e-s de près ou de loin par les questions urbaines de se retrouver dans un cadre convivial.

Affiche droit à la ville_Lille_26 mars au 1er avril 2018

Le lancement de cette semaine était donné dès le lundi avec une cantine à prix libre. Mardi et mercredi, place aux projections avec « Pile, permis de démolir », un film dont nous vous parlions il y a quelques temps, et « Pied de Biche », un documentaire sur des espaces autogérées à Dijon. Le jeudi était consacré au lancement de la dernière édition du journal la Brique : « L’erreur est urbaine« , lecture fortement conseillée pour comprendre ce qui se passe actuellement dans la métropole lilloise. Le vendredi, place à une soirée de mobilisation contre les expulsions.

Le samedi, une belle manifestation était organisée conjointement avec d’autres organisations pour réclamer des logements pour tous, spécialement en ce dernier jour de trêve hivernale. Le défilé, animé par une fanfare, a parcouru les principales artères du centre-ville de Lille. Dans la foulée, Espasces Possibles présentait sa conférence gesticulée sur la ville néolibérale d’aujourd’hui et les alternatives possibles pour demain. Cette conférence se nourrit de plus d’un an de voyage à vélo à la découverte d’initiatives locales aux quatre coins de la France. La journée s’est ensuite conclue par une cantine et de supers concerts.

Le dimanche a démarré sous une pluie fine par un voyage dans différents quartiers de Lille. Sur un ton parfois décalé, souvent critique, nous avons traversé les quartiers de Saint-Maurice-Pellevoisin à Fives. Retour ensuite à la Bourse du travail pour un débat plus général sur la rénovation urbaine, ses conséquences et le déni de démocratie qui l’accompagne, en prenant plusieurs exemples de l’agglomération Lilloise : le Pile à Roubaix, la Lionderie à Hem et Fives à Lille.

Le tout était organisé par l’APU.

L’APU, c’est quoi ?

APU comme Atelier Populaire d’Urbanisme. Atelier : un instrument pour travailler ensemble / Populaire : destiné aux habitant-e-s des quartiers populaires / Urbanisme : pour intervenir sur les questions de rénovation urbaine.

L’APU, c’est d’abord une lutte qui démarre en 1973 à l’Alma-Gare à Roubaix. Sont ensuite nés d’autres APU dans les années 1990 à l’initiative d’habitant-e-s des quartiers lillois du Vieux-Lille, de Moulins, de Wazemmes, puis plus récemment, de Fives.

Les APU se retrouvent autour des valeurs de défense des droits des habitant-e-s face aux pratiques abusives dont ils ou elles sont victimes. En s’appuyant sur les valeurs de l’éducation populaire, ils forment, informent, rassemblent les habitant-e-s, construisent des propositions et interpellent l’opinion et les pouvoirs publics sur les questions liées à l’habitat et aux transformations urbaines.

Pour en savoir plus sur l’APU de Fives, voir ICI, et pour les contacter, cliquer LA.

Un débat sur la rénovation urbaine à Roubaix

Ce jeudi (19 avril 2018), l’APU participera avec d’autres (Collectif logement Roubaix, Table de quartier du Pile…) à un débat sur la rénovation urbaine à Roubaix, partir de 18h30 au café Métropolitain (PLAN). Les exigences avancées dans l’invitation ci-dessous – prise en compte des attentes des habitant-e-s des quartiers concernés et respect de leurs droits – font écho à celles portées par APPUII dans la campagne d’interpellation « La rénovation urbaine avec les habitants, ça commence quand ?!« .

Rénovation urbaine à Roubaix