Au nom de la mixité sociale, le Grand Paris se fait machine à exclure

Article du Monde publié par Isabelle Rey-Lefebvre, à partir de situations documentées (l’Haÿ-les-Roses, Gennevilliers, Aubervilliers), de cartes présentant les 68 gares du Grand Paris Express et de témoignages d’habitants des zones directement impactées. 

Image Grand Paris

(source : rapport de l’APUR « Quels logements dans les quartiers de gare du Grand Paris Express ? », sept. 2017)

Extraits

A l’Haÿ-les-Roses

La mauvaise nouvelle est confirmée : leurs trois bâtiments sont voués à la démolition pour faire place à un quartier neuf autour de la future station de métro de la ligne 14. D’ici à 2024, dans le cadre des chantiers engagés pour la construction du Grand Paris, celle-ci les reliera au centre de Paris en vingt minutes. Las ! Ces 200 locataires très modestes n’en profiteront pas. « Cela fait trente ans qu’on attend le métro et on nous chasse. Il est clair que le maire ne veut plus de nous », proteste d’emblée Samira E. […]

« Une façon d’expulser les classes populaires »

Ainsi, au nom de la mixité sociale, on choisit aussi d’exclure les pauvres. Selon une étude réalisée par l’Atelier parisien d’urbanisme en septembre 2017, ils sont nombreux à être concernés puisque 42 des 68 « quartiers de gare » du Grand Paris – c’est-à-dire dans un rayon de 800 mètres alentour – relèvent de la politique de la ville. […]

Aubervilliers

Samuel H. est l’un des trente-trois copropriétaires [en discussion avec la Société du Grand Paris] : « Nous subissons les travaux de la ligne 12, chaque jour, de 6 heures à 22 heures, depuis des années. Nous pensions que ces nuisances seraient balancées par une petite plus-value grâce à l’arrivée du métro au pied de notre immeuble. Aujourd’hui, on nous apprend que la ligne 15 doit ici se croiser avec la 12 et que nous devons partir. La société Segat, mandatée par la Société du Grand Paris, nous exproprie. Nous devions, dans un premier temps, partir en juin 2018, mais avec le report, on ne sait plus. » […]

Lire l’article en entier : EN CLIQUANT ICI

Publicités