Retour sur la manifestation « Vérité pour Yacine » à Aulnay-sous-Bois

Le dimanche 15 octobre 2017, à Aulnay-sous-Bois, une foule se rassemble  devant le Galion, ce grand ensemble promis à la destruction. C’est le début d’une manif’ pas comme les autres, surtout dans la forme qu’elle prendra à travers la ville.

22539710_1321710601288297_6614815773553082837_n

Pas de déclaration en préfecture, pas de policiers, pas de problèmes. La manifestation de ce 15 Octobre réclame « Justice et Vérité pour Yacine », un jeune homme aulnaysien de 24 ans décédé dans des conditions mystérieuses un mois plus tôt. La famille de la victime et ses nombreux soutiens dénoncent une enquête bâclée et un manque global de considération des quartiers populaires et ses habitants par les institutions, policières et judiciaires dans le cas présent.

Après des discours, un rappel des faits et une présentation de la victime faites par la famille devant l’entrée de l’imposant Galion, la marche commence, elle est entièrement auto-organisée par le comité de soutien à la famille. La famille est devant avec une banderole, elle peut compter sur le soutien et la solidarité qui existe avec d’autres comités de soutien, Assa Traoré les accompagne. Derrière cette tête de cortège, le public est très familial, des jeunes et des moins jeunes composent les 1000 manifestants présents.

Détermination dans les voix, sagesse dans les actes

La marche, non-déclarée et de fait illégale, fait le choix de passer dans tous les quartiers populaires. C’est parti pour un slalom à faible allure à travers ces grands ensembles, quiconque n’est pas d’Aulnay aurait vite fait de se perdre. Dans chaque quartier, la famille et les manifestants exhortent les habitants à rejoindre cette marche pacifique. C’est la première fois qu’une telle manifestation se produit à Aulnay, sous ce format, et toutes les fenêtres s’ouvrent, la curiosité et l’indignation font descendre des gens. La manifestation grossit ses rangs avant de rentrer dans le « Vieux Pays », zone du centre-ville, d’Aulnay-Sud appelé ainsi par les habitants des quartiers populaires.

L’entrée dans cette partie de la ville est crainte par quelques militants locaux qui appellent au calme et à la non-violence s’il y a une quelconque présence policière, c’est le souhait de la famille et il sera respecté. Une vingtaine de personnes auront assuré la sécurité du cortège intergénérationnel tout au long des 3h de marche. La manifestation s’achève au niveau du parking où a été vu Yacine pour la dernière fois, des prises de paroles poignantes ont lieu, puis la manifestation se disperse.

A venir : rendez-vous les 28 et 29 Octobre au Galion

Voir le prochain article sur le rassemblement des 28 et 29 Octobre « Ré-enchantons le Galion ! », à l’occasion duquel l’association APPUII tiendra un stand dans le village associatif.

Publicités