Retour sur la soirée de lancement de l’exposition « Chronique de la cité des Groux » à Fresnes

Le 14 Octobre restera dans les mémoires aux Groux, à l’occasion du vernissage d’une expo photo, l’association 83ème Avenue avait mis les petits plats dans les grands. Des pleurs, des rires, des colères, la parole était donnée aux habitants pour dire ce qu’ils avaient sur le cœur, pour qu’ils puissent raconter leur cité… Voici le récit de cette journée pas comme les autres

La veille, l’équipe de 83ème Avenue avait déjà installée toute l’exposition photo au milieu du quartier. Environ 70 photos disséminées dans la cité, toutes prises dans les années 1980-1990 par Mathieu Doduc. Les habitants déambulent et vont de panneau en panneaux, émus de revoir certaines têtes, amusés d’en voir d’autres avec 30 ans de moins.

image 1

La journée du 14 a commencé vers 15h, avec des ateliers destinés aux plus jeunes, co-organisés par APPUII et Renaissance des Groux. Que ce soit par le dessin, par des cartes, par des quizz, les enfants étaient invités à parcourir le quartier, et à le raconter, à leur manière.

image 2Sur les coups de 17h30, une musique se fait entendre dans le quartier, c’est le camion d’Oscar, l’ancien marchand de glaces qui revient avec sa sœur aux commandes. L’émotion se fait sentir chez beaucoup d’habitants, des larmes sont versées, c’est le début d’une soirée flashback qui fait plaisir à tous, toutes générations confondues.

image 3

À la tombée de la nuit, l’écran géant installé sur la façade d’un immeuble s’allume. Un court-métrage réalisé par Ibrahim Koudié avec comme acteurs, des habitants des Groux, est diffusé, il traite de la vie dans les quartiers, et des relations tendues entretenues avec la police et l’autorité. Il s’en suit des témoignages vidéos, réalisés dans les Groux, où les habitants racontent leur quartier, leurs bons et mauvais souvenirs, pourquoi ils y sont attachés. C’est le terme de « famille » qui revient le plus souvent : on est une grande famille. Les liens qui unissent les habitants sont bien plus que des relations de voisinage, ce sont des liens parfois « fraternels ». 

image 5

De nombreuses prises de paroles, au micro, ont également émaillés la soirée. Pour s’indigner du manque de considération et de concertation par rapport au futur projet urbain notamment. Cette manifestation fut magnifique, un grand merci aux organisateurs, mais ce n’était pas un enterrement de première classe du quartier, ce doit être le point de départ de futures mobilisations à venir pour que notre voix compte. Les habitants aiment les Groux, nous avons eu la preuve, le futur ne se fera pas sans nous !

image 6

Des félicitations tout particulièrement à Mahye qui s’est démenée pendant des années pour que cet événement voit le jour ! Environ 60 personnes étaient attendues… ce sont 300 personnes qui sont venues, encore bravo !

Publicités