Interpeler les pouvoirs publics pour une rénovation urbaine vraiment inclusive

Voici un point d’étape sur la campagne d’interpellation « La rénovation urbaine avec les habitants… ça commence quand ?! » lancée en janvier 2017 : la campagne en quelques chiffres

2016-en-images

Les outils de cette campagne ont été réalisés à plusieurs : membres d’APPUII, réseau de partenaires (Coordination Pas sans nous, APU de Grenoble, DAL HLM, Collectif Pouvoir d’agir…), habitants de quartiers en rénovation urbaine, membres de conseils citoyens, professionnels : communiqué, livret « loi-constats-propositions », groupe Facebook… Leur circulation a permis jusqu’ici aux premiers intéressés de témoigner, de s’informer et de faire valoir leurs droits.

Mais on ne peut pas dire que les responsables du gouvernement, de l’ANRU, les candidats et journalistes se soient précipités pour reprendre les propositions concrètes contenues dans le livret, ni répondre à l’interpellation qui leur a directement été adressée (voir la rubrique « Interpellation de l’ANRU, des politiques et des journalistes » les 14-15 février, avec les réponses).

Qu’importe, la campagne se poursuit ! Eh oui, l’exercice de la citoyenneté ne se limite pas à la participation aux votes. Et depuis fin 2016, de plus en plus de collectifs d’habitants nous interpellent sur la brutalité de décisions importantes prises sans eux. Leur parole n’est toujours pas considérée comme légitime.

Si vous aussi pensez qu’il y a urgence sociale et urbaine, continuez à diffuser le livret d’interpellation, à interpeler vos élus et préfets avec la carte de vœux, à faire part de vos témoignages et à proposer de nouvelles actions.

Rejoindre le groupe interpellation ICI

Publicités